Possibilité de financement à venir pour la recherche sur la COVID-19

La plateforme canadienne de recherche pédiatrique sur la COVID-19 est maintenant affichée dans RechercheNet (date limite de présentation des demandes : 15 fevrier 2022).

Par la présente, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) souhaitent informer le milieu de la recherche sur une possibilité de financement accélérée qui sera offerte dans le cadre de la réponse continue du gouvernement du Canada aux enjeux de santé liés à la pandémie de COVID-19. Le concours Subvention de fonctionnement : plateforme de vaccination contre la COVID-19 dans les hôpitaux pédiatriques du Canada sera lancé dans la semaine du 24 janvier 2022.

Ces renseignements préliminaires visent à permettre au milieu de la recherche de se préparer en vue d’un processus de financement accéléré.

Plateforme de vaccination contre la COVID-19 dans les hôpitaux pédiatriques du Canada

La pandémie de SRAS-CoV-2 (COVID-19) a eu des effets considérables sur les enfants et les familles au Canada. La fermeture des écoles, le télétravail imposé aux parents, l’apprentissage virtuel et les effets de la COVID-19 chez les enfants (p. ex. myocardite, syndrome inflammatoire multisystémique de l’enfant [SIME], syndrome post-COVID-19) pèsent lourd sur la santé, le bien-être et le développement social des enfants au Canada. La mise au point de vaccins et leur utilisation répandue au Canada ont suscité un optimisme quant au retour à une vie normale (ou quasi normale) pour les familles.

Malgré une collaboration remarquable dans le milieu scientifique à l’échelle mondiale, la vaccination a eu son lot de problèmes. Par exemple, des cas de thrombocytopénie thrombotique induite par un vaccin à vecteur viral sont survenus dans le cadre d’une surveillance en contexte réel et ont entraîné la révision itérative des critères d’admissibilité et des lignes directrices. En outre, la myocardite chez les jeunes (allant jusqu’à l’âge de 30 ans) associée à la deuxième dose de vaccins à ARN messager (plus souvent chez les garçons que chez les filles) a suscité l’inquiétude des parents, soulevé des questions d’innocuité et entraîné une réticence à la vaccination. Enfin, la réticence à la vaccination expose davantage les enfants à la COVID-19 et limite la capacité d’obtenir l’immunité collective nécessaire pour assouplir les mesures strictes de santé publique, améliorer la fréquentation scolaire et relancer l’économie.

Compte tenu de la nature évolutive de la pandémie et des mutations génétiques engendrant de nouveaux variants préoccupants, il faut continuer à soutenir les activités de recherche et de surveillance auprès de tous les jeunes groupes d’âge. Le lancement récent du programme de vaccination des enfants de 5 à 11 ans, l’éventuelle vaccination des enfants de moins de 5 ans et l’émergence du variant Omicron nous ont tous rappelé l’importance d’axer les activités de recherche sur les enfants et les jeunes.

Bien que le gouvernement du Canada ait appuyé des projets de recherche en pédiatrie, les investissements à l’appui d’un système coordonné de surveillance de la santé et du bien-être des enfants et des jeunes font défaut en ce qui concerne la COVID-19 et la vaccination. Cette possibilité de financement vise à appuyer une plateforme de vaccination contre la COVID-19 dans les hôpitaux pédiatriques canadiens qui constituera un centre de collaboration étroite avec 13 sites de collaboration situés dans des hôpitaux pédiatriquesNote en bas de page 1 d’un océan à l’autre. Le centre de collaboration permettra de mener des activités de gestion des données, comme la normalisation de la collecte des données, la mise en œuvre d’un système infonuagique de gestion des données ainsi que l’analyse et la mise en commun des données. Il servira également de moteur principal de mobilisation des connaissances pour la plateforme, en collaboration avec les sites de collaboration. Ces sites seront responsables de la collaboration interne, de la collecte de données prospectives et rétrospectives, du nettoyage et du transfert des données ainsi que d’autres activités associées aux études liées à la plateforme. En outre, des sites de collaboration particuliers assumeront des rôles de leadership dans des domaines liés à leurs programmes régionaux (p. ex. essais cliniques, recherche en santé autochtone, équité, diversité et inclusion, gestion des données).

Objectifs

Les objectifs particuliers de la possibilité de financement sont les suivants :

  • Mettre en place des activités centralisées de coordination et de collaboration avec des sites de collaboration en milieu hospitalier situés au Canada afin d’accroître la disponibilité des données probantes de grande qualité et en temps réel sur l’efficacité et l’innocuité relative des vaccins chez les enfants et les adolescents;
  • Générer des données probantes sur diverses populations d’enfants et de jeunes, notamment en ce qui concerne :
    • les considérations relatives à l’équité;
    • la santé et le bien-être (p. ex. les populations historiquement exclues ou mal desservies, les personnes ayant des besoins de santé complexes ou les personnes en situation de handicap);
    • le sexe et le genre;
    • les groupes racisés ou autochtones (Premières Nations, Inuits, Métis, Autochtones en milieu urbain;
  • Cerner les populations très vulnérables et les plus vulnérables aux issues de santé négatives liées à la vaccination contre la COVID-19 chez les enfants et les jeunes ainsi que tout facteur associé au risque accru;
  • Harmoniser la collecte de données, échanger librement des données et mettre en commun des données en contexte réel avec des utilisateurs des connaissances concernés en appui à l’efficacité et à la rapidité des mesures de santé publique en réponse à la COVID-19 partout au Canada, en ce qui concerne les enfants et les jeunes.
  • Travailler de concert avec les sites de collaboration pour élaborer des politiques de mise en commun des données et des ressources, accroître l’efficience de la recherche et des processus connexes (notamment l’examen de l’éthique, les contrats, les protocoles communs, la rédaction de demandes de financement d’essais et les résultats valides et cohérents axés sur le patient), réduire le chevauchement des travaux et optimiser les activités de recherche et de surveillance liées à la vaccination des enfants et des jeunes contre la COVID-19;
  • Produire des données probantes pour éclairer la prise en charge clinique, la gestion des systèmes de santé et les interventions de santé publique, ou la prise de décisions et la planification à l’intérieur et dans l’ensemble des administrations au Canada et à l’étranger.

Éléments de conception clés

  • Gouvernance : Il faut un plan pour rehausser la coordination et la communication entre les sites de collaboration afin de veiller à la collaboration entre eux, à l’amélioration de l’efficience, à la réduction du chevauchement des travaux et à l’optimisation de l’impact de la recherche. Le plan de gouvernance doit prévoir un mécanisme pour la révision continue des priorités de recherche, notamment afin de déterminer prestement quand et comment la capacité d’intervention rapide sera activée pour répondre aux nouvelles priorités de recherche, tout en mobilisant les principaux intervenants de divers secteurs. Le plan de gouvernance doit comprendre des stratégies concrètes de sorte que la gouvernance de la plateforme respecte les principes d’équité, de diversité et d’inclusion. Au sein de la structure de gouvernance, les comités suivants doivent être mis en place :
    1. Comité de direction : Comité de la haute direction supervisant toutes les opérations du réseau;
    2. Comité scientifique : Le comité scientifique sera responsable de l’orientation scientifique, des projets (existants et nouveaux) et des collaborations au sein du réseau;
    3. Comité des opérations : Ce comité devra coordonner les activités du réseau.
  • Mise en commun des ressources et des données : Il faut un plan de collaboration et de coordination actives entre les sites et les réseaux membres afin de garantir la mise en place des ressources pour soutenir l’atteinte des objectifs de la possibilité de financement. Le plan doit comprendre des stratégies pour permettre et accélérer la mise en commun des données et des échantillons, et pour accroître l’efficience des processus liés à la recherche (notamment l’examen de l’éthique, les contrats, les ententes de mise en commun et les protocoles communs). Il doit aussi traiter de l’application des principes FAIR (en anglais seulement)Findable (facile à trouver), Accessible (accessible), Interoperable (interexploitable), Reusable (réutilisable) – à la stratégie de gestion des données. De plus, les principes CARE (en anglais seulement)Collective Benefit (avantage collectif), Authority to Control (autorité), Responsibility (responsabilité), Ethics (éthique) – de l’Alliance mondiale pour les données autochtones (GIDA) devraient être intégrés à la gouvernance des données autochtones.
  • Collaborations internationales : Il faut un plan pour les activités de liaison avec des plateformes/réseaux internationaux de même nature (p. ex. Pediatrics Trails Network (en anglais seulement)) axés sur la recherche clinique en pédiatrie sur les interventions relatives à la COVID-19 et les activités connexes de mobilisation des connaissances afin de maximiser les retombées et la visibilité à l’échelle internationale de la plateforme.
  • Engagement des patients et des citoyens : La plateforme doit comprendre des mécanismes permettant un engagement réel des patients, des parents et des proches aidants dans le cadre des activités principales et de la gouvernance. Pour connaître les principes directeurs de l’engagement des patients et des citoyens, y compris les méthodes de rémunération connexes, consultez le Cadre d’engagement des patients de la SRAP.
  • Renforcement des capacités à l’échelle nationale : La plateforme agira comme facilitateur et coordonnateur, ajoutant ainsi une dimension multidisciplinaire, interprofessionnelle et interadministrative aux activités de formation et de mentorat en recherche sur la COVID-19.
  • Mobilisation des connaissances : De concert avec les sites de collaboration et d’autres plateformes/réseaux existants, le cas échéant, la plateforme fournira un plan de mobilisation des connaissances générées afin de maximiser les retombées de la recherche.

Fonds disponibles

La contribution financière des IRSC et des partenaires à cette initiative est assujettie à la disponibilité des fonds. Dans l’éventualité où les fonds des IRSC ou des partenaires ne seraient pas disponibles ou seraient réduits en raison de circonstances imprévues, les IRSC et les partenaires se réservent le droit de réduire, de reporter ou de suspendre le versement des subventions octroyées dans le cadre de la possibilité de financement.

Le montant maximum disponible pour cette possibilité de financement s’élève à 6 700 000 $, ce qui devrait permettre de financer une (1) plateforme de vaccination contre la COVID-19 dans les hôpitaux pédiatriques du Canada pour une durée de deux (2) ans. En fonction de l’évolution de la pandémie, la subvention pourrait être renouvelée.

De ce montant :

  • Un maximum de 1 675 000 $ peut être affecté à l’établissement du centre de collaboration;
  • Le montant restant servira à soutenir les 13 principaux sites de collaboration, selon une formule équitable et transparente fondée sur le volume et/ou l’activité.

Détails préliminaires sur la présentation des demandes

  • Les exigences liées au processus de demande seront précisées dans le document d’information sur la possibilité de financement à venir.

Dates importantes prévues

  • Lancement de la possibilité de financement : semaine du 24 janvier 2022
  • Date limite de présentation des demandes : semaine du 14 février 2022
  • Date prévue de l’avis de décision : semaine du 7 mars 2022
  • Début du financement : 1er mars 2022
Date de modification :