Volets de l'ERRSA

Le programme Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA) comporte deux volets. Le premier volet concerne les subventions de développement et le deuxième est une subvention de fonctionnement.

Outil d’établissement de liens

Subventions de développement

Les subventions de développement servent à financer les activités de préparation de propositions et le personnel communautaire, ainsi qu'à assumer les frais de voyage pour assister à des rencontres des communautés autochtones, des chercheurs, des utilisateurs de connaissances, des intervenants ou d'autres partenaires. Parmi les activités de développement prévues, mentionnons : un examen préliminaire de la littérature et d'autres sources d'information, ainsi qu'un tour d'horizon local ou régional pour déterminer l'état de préparation, les domaines d'intérêt prioritaires et la capacité au sein de la communauté d'élaborer une demande de subvention intégrale d'ERRSA à présenter aux IRSC. Les aînés et les détenteurs de connaissances autochtones sont encouragés à jouer un rôle de premier plan au sein de l'équipe de recherche (p. ex. utilisateur des connaissances principal désigné, cochercheur, etc.).

Contactez l'initiative ERRSA pour recevoir une copie du rapport de l'atelier de développement sur l'initiative ERRSA qui s'est tenu le 11 et 12 décembre 2018.

Subvention de fonctionnement

L’objectif du programme Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA) est de créer un réseau national de centres consacrés au développement des capacités, à la recherche et à l’application des connaissances (AC) axés sur les Premières Nations, les Inuits et les Métis. Le réseau de centres a pour but d'offrir des environnements de recherche favorables pour la recherche en santé autochtone motivée par les communautés autochtones du Canada et ancrée dans celles-ci. Le réseau de centres assurera également une croissance continue, le développement régional général et des collaborations internationales.

On s’attend à ce que chaque centre ERRSA financé se joigne à un consortium regroupant des communautés autochtones avec des chercheurs, des utilisateurs des connaissances et d’autres parties intéressées sous une structure de gouvernance commune, dans le but de former un consortium ERRSA pancanadien interconnecté et coordonné sous leadership autochtone.

Webinaire

Les IRSC ont tenu un webinaire le 17 janvier 2019 afin d’offrir aux candidats l’occasion d’obtenir des réponses à leurs questions concernant l’appel de demandes.

Le webinaire a été enregistré et est maintenant disponible à titre de référence. Le webinaire a eu lieu en anglais et les participants ont pu poser des questions dans les deux langues officielles. Si vous souhaitez accéder à la section de questions et réponses, cela commence à 45:27 minutes dans l’enregistrement.

Veuillez consulter la section Questions et réponses ci-dessous pour les questions concernant les changements apportés à la possibilité de financement.

Veuillez svp envoyer un courriel à support-soutien@cihr-irsc.gc.ca afin d’obtenir une copie de la présentation.

  • Questions et réponses

    Question: Pourquoi la date limite de présentation des demandes est-elle passée du 4 juin 2019 au 4 septembre 2019?

    Réponse : Les IRSC ont tenu un atelier de renforcement en décembre 2018 auquel ont assisté plus d’une centaine de participants, la plupart étant associés aux subventions de développement d’ERRSA des IRSC. À la suite des commentaires reçus à l’atelier, la date limite de présentation des demandes a été reportée. Les chercheurs et les membres de la communauté ont indiqué que les candidats pourraient profiter d’un délai supplémentaire pour les activités de réseautage, de concertation, d’établissement de partenariats et de rédaction de demandes.

    Question: Le fait que chaque équipe puisse définir sa zone desservie et sa population ciblée pourrait-il entraîner des lacunes? Qu’adviendra-t-il des communautés autochtones (au sens large) qui ne se trouvent pas dans la région géographique et la population ciblées par les demandes retenues?

    Réponse : Chaque centre ERRSA assurera une distribution équitable des ressources en fonction des besoins et des caractéristiques démographiques des populations autochtones (Premières Nations, Inuit, Métis) dans sa zone desservie. Toutes les demandes doivent démontrer comment l’équipe répondra aux priorités du groupe principal dans sa zone desservie et tiendra compte de toute la communauté. À long terme, le Centre de coordination ERRSA collaborera avec les IRSC afin d’établir un cadre de mesure et d’évaluation du rendement pour le programme ERRSA, qui servira à évaluer l’ensemble du programme et chacun des centres, à cerner les besoins potentiels et à orienter l’avenir du programme.

    Question: Les candidats qui présentent une demande dans le cadre d’une classe de financement (p. ex. Ontario) peuvent-ils indiquer tout le Canada comme zone desservie?

    Réponse : Oui. Les candidats définissent leur propre zone desservie, et elle peut s’étendre à l’ensemble du pays.
    Question: Le Centre de coordination ERRSA doit-il être un centre ERRSA dont la zone desservie est tout le Canada?

    Réponse : Non. Un des centres sélectionnés jouera aussi le rôle de Centre de coordination ERRSA. Même si tous les centres financés par les IRSC seront établis au Canada, le Centre de coordination ERRSA devra participer à des activités de portée internationale afin de réaliser son mandat. Néanmoins, cela n’empêche pas les centres ERRSA de prendre part, à titre individuel, à des activités internationales autres que celles du Centre de coordination. Les candidats aux subventions d’ERRSA qui sont intéressés par ce rôle doivent signifier leur intérêt dans leur demande de financement.

    Question: Les chercheurs principaux désignés (CPD) d’une subvention du Programme de réseaux de mentorat autochtone (RMA) peuvent-ils se porter candidats à une subvention d’ERRSA à titre de CPD? Quel est le chevauchement permis?

    Réponse: La valeur combinée d’une subvention d’ERRSA et d’une subvention de RMA ne peut dépasser le montant annuel maximum d’une subvention d’ERRSA (c.-à-d. 700 000 $), à moins que les candidats puissent clairement démontrer que les fonds d’ERRSA serviront à financer des activités complémentaires à la subvention de RMA.

Date de modification :